Villa St. Tropez
 

Architecte

Architecte

Architecte sur une planche à dessin, 1893

L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut être un particulier, une société ou une collectivité publique.
Il peut être une personne physique ou morale, en France pour exercer il doit être diplômé en architecture, couvert par une assurance professionnelle et inscrit dans certains pays au Tableau des architectes du pays où se trouve la construction.

Les missions de l'architecte, appelées maîtrises d'œuvre, sont définies par une convention qui est passée préalablement avec le propriétaire et qui définit l'étendue de sa mission qui peut porter sur différentes sortes de projets : maison, bâtiment public, commercial ou industriel, lotissement, parc, réhabilitation, entretien, urbanisme, etc. Son intervention, obligatoire en France pour les constructions de plus de 170 m², fait l'objet d'une norme et peut comporter une ou plusieurs des phases suivantes :

  • Études préalables (faisabilité technique, juridique, financière)
  • Avant-projet sommaire
  • Dossier de permis de construire
  • Projet de conception
  • Documents pour l'appel d'offre
  • Documents pour les marchés avec les entreprises,
  • Documents pour l'exécution des travaux (plans, planning, cahiers des charges)
  • Direction des travaux,
  • Réception des ouvrages et mise en garantie
  • Plans de récolement.

Il peut en outre être chargé de missions hors maîtrise d'œuvre comme :

  • Relevé des ouvrages existants,
  • Études d'impact,
  • Documents de commercialisation, etc.

En France, certains architectes sont fonctionnaires et n'exercent pas de missions de maîtrise d'œuvre mais de conseil et de contrôle comme les architectes des bâtiments de France, les architectes voyers, architectes-conseils des CAUE, etc. D'autres interviennent comme architectes expert judiciaire, ou architecte expert d'assurance.

 

Histoire du métier d'architecte en Occident

Le métier d'architecte comme discipline libérale (c'est-à-dire non-commerciale) est plus apparenté aux arts et aux sciences qu'aux pratiques manuelles et artisanales des métiers du bâtiment.

Ce métier est assez neuf en occident, il date de la Renaissance. Dans la plupart des sociétés antérieures, il existait déjà des « architectes », plus précisément appelés maîtres d'œuvre, choisis parmi les maîtres-maçons ou les maîtres-charpentiers. Ils cumulaient les tâches de ceux qu'on appelle aujourd'hui les architectes, les ingénieurs et les entrepreneurs, mais on leur demandait surtout de s'occuper du côté technique de constructions savantes .

En dehors de ces quelques cas exceptionnels d'édifices publics ou privés de prestige, les bâtisses étaient construites par leurs occupants à partir de schémas établis dans les siècles de mise au point par expérimentation sans que cela ne requière un spécialiste. On appelle ce processus la « construction selon un type », ou l' architecture vernaculaire.

 

Le travail de l'architecte

Son travail part en général d'une commande, du résultat d'un concours ou bien de ses relations, voire encore plus souvent du «bouche à oreille». Il va esquisser un projet d'architecture (ce qui lui impose plus de contraintes que la construction selon un «type») : Il doit penser l'édifice et son environnement. Le travail consiste à intégrer au bâtiment des fonctions prédéfinies (programmation), en veillant à être et rester dans un budget initial, à respecter les législations locales en terme de sécurité dans l'usage de l'édifice, à projeter une structure bâtie qui suive les règles des autorités territoriales et à mettre en œuvre la construction en s'adaptant au terrain généralement choisi par le commanditaire. L'architecte suit habituellement les souhaits du commanditaire en y apportant ses sensibilités, ses compétences et en ajoutant parfois des solutions non prévues au départ, des fonctionnalités de « mieux-vivre » en ayant pour souci qu'elles soient au gré de l'acquéreur, promoteur ou usager final. Et il peut éventuellement faire transparaître dans ses créations sa vision de la société et de son époque, autrement dit «ce qu'il ressent comme étant les besoins nouveaux de la société... »[1] Il s'implique ainsi parfois fortement dans l'urbanisme, discipline qui n'est plus seulement réservée aux urbanistes mais ouverte à tout architecte soucieux de l'équilibre des quartiers dans la cité.

De nombreuses autres disciplines se rattachent à celle de l'architecte (urbanisme, paysage, géographie, écologie, sciences politiques, entre autres), et font souvent le sujet de spécialisations (DEA, DESS, master, doctorat ou centre de formation professionnelle). Sont formés ainsi des architectes-urbanistes, des architectes-paysagistes, des ingénieurs-architectes, architectes-designers, architectes-écologues. Certains de ces spécialistes traiteront plutôt une partie légale et normative du bâtiment ou de processus industriel de fabrication d'objet, et non la partie graphique du projet, en œuvrant dans l' urbanisme, le paysagisme, le design industriel.

 

 

Comment travaille l'architecte ?

Le travail de l'architecte réalisant un bâtiment est précisé dans le contrat d'architecte qui décrit sa « mission ». Celle-ci comprend tout ou partie des 3 phases successives suivantes.

  1. la conception comprend la création générale du bâtiment : forme, disposition, principe constructif. Elle se traduit par des dessins, des modèles informatiques ou des maquettes.
  2. la phase des études qui comprend les calculs (fondations, etc.) , les études techniques (passage des conduites d'eau, disposition des ascenseurs, etc...), l'optimisation de la consommation d'énergie, la durabilité, etc... Ces études sont fréquemment réalisées avec le concours d'ingénieurs spécialisés dans un domaine précis, l'architecte jouant dans ce cas le rôle de "chef d'orchestre." Elles se traduisent par des nomenclatures techniques (désignés "les descriptifs") et des plans techniques qui sont des dessins très précis.
  3. la direction de l'exécution. L'architecte organise un appel d'offre pour permettre aux entreprises de travaux d'établir des devis correspondants aux travaux tels que prévus par les descriptifs et les plans. Le client choisi les entreprises réalisatrices et passe un contrat avec chacune d'elles. Enfin, l'architecte dirigera le chantier et coordonnera l'intervention des entreprises réalisatrices de manière à ce que le bâtiment construit répondent aux attentes du client.

Variante : l'architecte bâtisseur. Celui-ci réalise la conception et les études techniques comme ci-dessus. Par contre il assure en plus la responsabilité globale ( clé en main ) de la réalisation du bâtiment en étant l'unique interlocuteur du client à qui il garantit - sous sa responsabilité - le prix final, le délai de réalisation et la satisfaction des besoins. Pour son client il est donc "Contractant général" c'est à dire conception + études + travaux. (voir les liens externes tout en bas de cet article)

 

Le statut légal des architectes

 

En France

En France, un architecte doit être inscrit à l'Ordre des architectes, et s'acquitter d'une cotisation annuelle auprès de cet Ordre. Par ailleurs, le titre d'architecte est protégé par la loi du 3 janvier 1977.

D'autre part, il existe un code de déontologie pour les architectes en France.

 

Au Canada

Au Canada, pour pratiquer et porter le titre d'architecte, l'on doit être reconnu par un Ordre provincial. Pour ce faire, on doit aujourd'hui être détenteur d'une maîtrise en architecture (M.Arch) dispensée par une école d'architecture reconnue et généralement obtenue en 5 ans. De plus, pour obtenir le droit de pratique, une période de stage auprès d'architectes enregistrés doit être complétée et des examens supplémentaires administrés par les ordres provinciaux doivent être réussis. Le titre d'architecte et le champ de compétence sont définis et protégés au niveau provincial. Chaque province dispose de sa propre législation visant à encadrer la profession d'architecte.

 

Québec

Au Québec, c'est la Loi sur les architectes qui s'applique. Cette loi fait de la profession d'architecte une profession à exercice exclusif. Seuls les membres de l'Ordre des architectes du Québec ont donc le droit d'utiliser le titre d'architecte et de préparer les plans et devis d'architecture pour les travaux et les édifices qui sont définis dans la loi.

La Loi sur les architectes et le Code des professions sont complétés par les règlements de l'Ordre, parmi lesquels on retrouve le Code de déontologie qui décrit les règles de conduite de l'architecte envers le public, ses clients et la profession.

Cette section s'attarde spécifiquement à l'ensemble de la législation régissant la profession d'architecte au Québec.

Source: Wikipedia.fr

location saint tropez, maison a louer a ramatuelle, a vendre villa a ramatuelle, location villa st tropez, villa a vendre a st tropez, achat maison saint tropez, maison de village a st tropez, villa a ramatuelle, a vendre a ramatuelle, luxueuse villa st tropez, propriete a ramatuelle, achat maison gassin, villa a vendre a ste maxime